L'autoroute

PROJET D'AUTOROUTE - A154

Qui aurait pu penser qu'après toutes ces années d'attente pour la réalisation de la 4 voies Dreux/Chartres, on décide, alors qu'il ne reste que le tronçon Marville-Dreux à terminer, de nous parler de la privatisation de la Nationale 154 entre Dreux et Chartres. L'accès à Chartres deviendrait payant et Dreux serait la seule sous- préfecture du département reliée à sa préfecture par une route principale à péage ! Un symbole fort pour une ville déjà très tournée vers la région parisienne, dont l'accès, bien plus facile, sera en plus moins cher. 

Au-delà des symboles, la réalisation d'un tel projet poserait de nombreux problèmes :

Si la N 154 devient payante, beaucoup prendront l'itinéraire de substitution, soit une partie de l'ancienne 154 et de nombreuses routes de  " campagne " avec tous les problèmes de sécurité et de pollution que cela comporte.

Si la fin de la mise à 4 voies faciliterait le développement économique de la région drouaise, grâce à une bonne " irrigation " des différentes communes et zones industrielles, une autoroute au contraire isolerait bon nombre de ces zones.

Nous avons déjà financé et payé la N 154. L'Etat s'était déjà engagé à continuer les travaux actuels jusqu'au contournement de Dreux.  Ne pas avoir financé ce contournement ne peut pas justifier le remplacement de la nationale existante par une autoroute parallèle à la desserte des villages entre Dreux et Chartres.

La majorité UMP nous dit qu'une solution permettant l'accès gratuit à l'autoroute pour les Drouais sera recherchée… nous pouvons objectivement douter de son évolution et de son efficacité. Verrons-nous cette solution un jour ? La solution trouvée sera-t-elle définitive ? Qui la payera, le concessionnaire ou le département, finançant ainsi une troisième fois la liaison Dreux - Chartres ?

Cette fois encore, la décision a été prise sans concertation auprès des Drouais et des communes concernées par le passage de l'autoroute sur leurs terres.
Comme si souvent, ce projet nous a été dévoilé, alors qu'il avait déjà été décidé…. Et que le  Conseil Général achevait sa consultation des Eulériens,  son " Livre Blanc ".

Ce projet n'a jamais été présenté au conseil municipal. Malgré nos demandes, cette discussion n'a jamais eu lieu en Conseil Municipal.

Pour se justifier, M. Hamel indique qu'il nous faudrait attendre 80 ans pour que notre propre budget suffise au financement de l'autoroute. Et le fait de décider du passage payant par cette autoroute serait le seul moyen d'accélérer son financement….

Nous ne sommes pas dupes, il suffit d'une véritable volonté politique pour y parvenir dans des délais acceptables, c'est aussi simple que cela !  L'ETAT doit respecter ses engagements.
Nos voisins, à partir de Nonancourt jusqu'à l'entrée de l'A 13, ont mis en place la gratuité de la 4 voies, correspondant largement aux attentes des automobilistes…. Ce n'était pas la même volonté politique… Pourquoi pas nous ?

La question que nous devons nous poser n'est pas si l'autoroute doit être privée ou publique, payante ou gratuite, mais nous devons plutôt nous interroger sur l'utilité de cette autoroute.

Le dernier tronçon Marville-Dreux en 2 fois 2 voies doit être rapidement terminé, les interminables bouchons en arrivant au rond point de Portes Sud (Vernouillet) doivent absolument être résorbés.

Le contournement EST de Dreux doit être réalisé dans les plus brefs délais.
Cet ouvrage prévu depuis trop longtemps ne peut plus attendre. Les ponts sur la rocade Est ont été conçus pour permettre le doublement des voies, il y a 30 ans maintenant.
Le passage proche de la caserne des pompiers a également été réfléchi pour permettre de prolonger la N 154 jusqu'à la nationale 12.
Ce projet d'autoroute remet en cause l'achèvement de la rocade de Dreux.

Le contournement de SAINT REMY S/AVRE doit être réalisé dans les mêmes délais.

C'est à ces conditions que nous développerons l'activité économique à Dreux et que nous préserverons notre environnement en épargnant nos campagnes d'un tracé qui les défigurerait. 

Ne faisons plus payer aux Drouais des projets insensés. Concentrons-nous sur de véritables priorités, le logement, l'emploi et le cadre de vie des Drouais.

Valentino GAMBUTO

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image


Copyright (C) 2014. Tous droits réservés.Dernière mise à jour : samedi 16 avril 2016